Retour

Comment tirer quelqu’un avec ma motomarine Sea‑Doo

Les sports nautiques sont une bonne façon de profiter à fond de la vie Sea-Doo. Qu’il s’agisse de tube gonflable, de ski, de planche nautique ou de planche à cru, difficile d’égaler le plaisir et l’adrénaline que procure une journée ensoleillée passée à tirer vos amis dans votre sillage. Voici des conseils qui vous aideront à faire de chacune de ces sorties un moment de pur bonheur.
 

Principes de sécurité

Vous ne serez pas surpris d’apprendre que la sécurité est la priorité numéro un quand vous tirez quelqu’un derrière votre Sea-Doo. D’ailleurs, à peu près tout le monde peut trouver cette activité agréable si elle est pratiquée correctement.

La première étape est de comprendre les règles qui s’appliquent au plan d’eau où vous naviguez. Ces règles peuvent varier selon le lieu. Par exemple, certains endroits exigent que les motomarines utilisées pour le remorquage soient équipées d’un rétroviseur. D’autres demandent qu’il y ait à bord un surveillant ou un observateur responsable de regarder vers l’arrière pour veiller à la sécurité de la personne qui se fait tirer. En cas de doute, valider les règles avant la mise à l’eau.

CONSEIL DE PRO : Si vous n’avez jamais tiré quelqu’un avec votre Sea-Doo, commencez par passer quelques heures dans le rôle de surveillant de façon à comprendre comment la motomarine se comporte quand une personne se fait tirer.

En matière d’équipement, une veste de flottaison correctement ajustée pour tous les participants reste la base de la sécurité, y compris dans les sports nautiques. Le conducteur, le surveillant et la personne qui se fait tirer sont tenus de porter une veste de flottaison de type 1, 2 ou 3 approuvée par la Garde côtière canadienne.

La capacité de votre Sea-Doo est un autre facteur important à prendre en compte. Votre embarcation doit être dotée d’au moins trois sièges afin d’accueillir le conducteur, le surveillant et la personne qui se fait tirer. Autrement dit, vous ne devriez tirer qu’une seule personne derrière votre Sea-Doo.
 

Équipement pour sports nautiques

La plupart des modèles de Sea-Doo sont équipés, à l’arrière, d’œillets de remorquage ou d’un mât de planche et ski nautiques. C’est là que la corde s’attache à votre Sea-Doo. Rappelez-vous que pour le tube gonflable, il faut utiliser les œillets de remorquage arrière. En effet, le mât de ski devrait servir uniquement au ski et à la planche nautiques, jamais au tube gonflable.

CONSEIL DE PRO : Ne mettez pas d’accessoires de rangement sur la plateforme arrière quand vous tirez quelqu’un, car ceux-ci risquent d’interférer avec la corde.

Sélectionnez un modèle de Sea-Doo équipé du mode ski pour profiter des cinq réglages d’accélération préprogrammés (rampes) qui assurent un lancement parfait, adapté à vos préférences de remorquage. Le réglage « Rampe 1 » est le plus lent : avec une accélération en douceur, il convient aux débutants et aux plus jeunes. Quand vous passez à une rampe supérieure, vous augmentez l’accélération et la vitesse maximale. Le réglage « Rampe 5 », le plus rapide et le plus réactif, est celui des sportifs d’expérience. Bref, avec le mode ski, le conducteur peut assurer avec précision une accélération et une vitesse adaptées à chaque activité, tout en gardant son attention sur la conduite plutôt que sur l’accélérateur.

Peu importe le sport nautique que vous pratiquez, vérifiez que tout votre équipement est en bon état : les skis, les planches, les tubes et les cordes. Examinez vos cordes de près, à l’affût d’éventuels dommages ou d’effilochage avant de filer sur l’eau.

Au moment de choisir la longueur de votre corde, prenez en considération l’activité au programme et le niveau d’expérience de chacun. Pour le tube, la corde devrait être d’au moins 50 pieds de long. Pour la planche nautique, la corde est généralement de 45 à 70 pieds, tandis que pour le ski, la corde mesure en général de 60 à 70 pieds. Dans ces deux derniers cas, une corde plus courte conviendra mieux si vous tirez quelqu’un qui a peu d’expérience.

Le conducteur et le surveillant doivent garder à l’œil l’emplacement de la corde. Assurez-vous que rien n’obstrue le mouvement de la corde et vérifiez qu’elle ne s’enroule pas autour des pieds ou des mains de quiconque. Veillez aussi à ce que la corde reste loin de l’admission d’eau de la turbine, sachant qu’elle peut s’y prendre et endommager votre motomarine.
 

Vitesse de remorquage adéquate

Comme la longueur de votre corde, la vitesse appropriée dépend de l’activité et de l’expérience de la personne que vous tirez. Ne tirez jamais quelqu’un à une vitesse qui dépasse son niveau d’aisance. En général, une vitesse de 15 à 20 mph est un bon point de départ pour les novices. Puis, à mesure qu’ils prennent de l’expérience, ils peuvent vous demander d’accélérer.

Une communication efficace est essentielle quand on tire quelqu’un en Sea-Doo. Comme il peut être difficile de s’entendre parler avec le bruit des vagues et du moteur, les signaux manuels sont les meilleurs moyens de communiquer sur l’eau.

Maintenant que vous avez les connaissances nécessaires pour tirer quelqu’un sur l’eau en toute sécurité, lancez-vous et profitez pleinement de la vie Sea-Doo avec votre équipage!

Questions fréquentes

Voir toutes les questions
  • Avant de démarrer
    Comment conduire prudemment un Sea‑Doo avec un passager?

    Comment conduire prudemment un Sea‑Doo avec un passager?



    Lire l'article
  • Avant de démarrer
    Quelles sont les règles de l’étiquette en motomarine?

    Quelles sont les règles de l’étiquette en motomarine?



    Lire l'article
  • Avant de démarrer
    Où peut-on faire de la motomarine?

    Où peut-on faire de la motomarine?



    Lire l'article

Vous ne trouvez toujours pas?

Contactez votre concessionnaire ou contactez-nous ci-dessous!