Retour au blogue

Avez-vous besoin d’un permis pour conduire un Sea-Doo ?

Envie de vous lancer à la conquête des mers ? En France, conduire un scooter des mers nécessite d’avoir un permis, sauf en de rares exceptions. Retrouvez ci-dessous les étapes à suivre pour être éligible à l’achat d’une motomarine Sea-Doo.
 

Quels sont les critères pour pouvoir piloter une motomarine en France ?

Moins de 6 chevaux
Tout véhicule d’une puissance égale ou inférieure à 6 chevaux est un scooter des mers sans permis. La seule condition pour le piloter est d’avoir la nationalité française et 16 ans, ou d’être accompagné d’un adulte certifié par l'État. Il est tout de même recommandé de suivre une formation sur la sécurité pour connaître la législation à respecter en mer et d’apprendre les règles de bonne conduite entre navigateurs.

Plus de 6 chevaux
À partir de 6 chevaux, il n’est possible d’acheter et de conduire un appareil qu’en passant un permis bateau. C’est le cas pour tous les modèles de notre gamme Sea-Doo. Pour cela, il faut prévoir un budget situé entre 350 et 500 euros en comptant la formation théorique, la pratique, les timbres fiscaux ainsi que la présentation à l’examen. Malgré la petite taille du véhicule, le permis est requis pour prévenir les accidents trop fréquents avec les nageurs et les autres embarcations marines.


Comment choisir le permis pour motomarine qui vous convient ?

Pour naviguer en mer en restant à proximité des côtes : le permis côtier
Le permis côtier est le document indispensable pour conduire en mer. Il se compose de deux épreuves : une formation théorique de 5 heures minimum visant à démontrer votre connaissance du code maritime ayant pour but de vous préparer à l’examen théorique se traduisant par un QCM de trente questions admettant cinq erreurs maxima. Vient s’ajouter à cette partie théorique, une épreuve pratique d’une durée de 3 h 30 dans l’eau comprenant différentes manœuvres principales. Permettant de s’éloigner jusqu’à 6 milles d’un abri, ce permis est idéal pour explorer librement les côtes à bord de votre scooter des mers.

Pour naviguer en haute mer sans restriction : le permis hauturier
Envie de s’éloigner un peu plus et d’explorer des territoires inconnus ? Envisagez de passer le permis hauturier. Celui-ci vous donnera la possibilité de conduire votre motomarine en haute mer sans aucune limite, à condition de respecter la réglementation en vigueur, concernant l’équipement nécessaire. Cette liberté implique forcément un niveau d’exigence élevé : vous devez déjà être en possession d’un permis côtier et réussir trois épreuves pour prouver votre sens marin. Sera requise une connaissance approfondie des cartes, des marées et des conditions météorologiques.

Pour naviguer en eaux fluviales et intérieures : le permis fluvial
Vous comptez plutôt naviguer en eaux intérieures ? Le permis fluvial répondra à vos besoins. Ce permis pour motomarine vous ouvre le champ des possibles avec des excursions à travers la France sur des rivières, des lacs et des canaux. Comme pour le permis côtier, il comprend deux épreuves pratique et théorique et n’est accessible qu’à partir de 18 ans pour les grandes eaux intérieures. À noter que si vous possédez déjà le permis côtier, vous n’aurez que la partie théorique à passer pour obtenir ce sésame.

Vous pourriez aimer

  • Le surfeur olympique Michel Bourez rejoint la Sea-Doo Life en tant que nouvel ambassadeur de la marque

    Le surfeur olympique Michel Bourez rejoint la Sea-Doo Life en tant que nouvel ambassadeur de la marque



    Lire l'article
  • Guide d’Achat Scooters des Mers Sea-Doo

    Guide d’Achat Scooters des Mers Sea-Doo



    Lire l'article
  • Où conduire sa motomarine en France ?

    Où conduire sa motomarine en France ?



    Lire l'article