Retour aux Ambassadeurs

Alvean Azurin

Age: Comme le bon vin 😉

Hometown: Houston, Texas

Current Sea-Doo Model: Spark Trixx, GTX 300 Limited et RXP-X 300

Médias Sociaux

Comment est né votre intérêt pour la motomarine?
Je suis toujours à la recherche de l’aventure et j’aime être active. Les motomarines m’offrent la vitesse et l’adrénaline, et elles me permettent d’explorer des endroits qu’un plaisancier ordinaire ne pourrait pas atteindre.

Décrivez votre journée parfaite sur l’eau?
Ben voyons… Faire de la motomarine sur mon Sea-Doo, bien sûr. Si je peux faire de la plongée libre et du surf, c’est encore mieux.

Habituellement, je fais de la motomarine avec?
Ça varie en fonction de mon style de conduite du jour. Par exemple, si j’ai envie d’une journée au lac à m’amuser sur l’eau et de passer du temps sur le banc de sable, j’appelle mes amis adeptes du Spark Trixx pour qu’ils viennent faire des figures avec moi. Si je me sens aventureuse et que j’ai envie d’un peu de vitesse sur l’eau ou que je prévois de faire une longue randonnée, je prends mon GTX 300 Limited et j’appelle mon équipe Big ski, des amis qui aiment repousser les limites et qui n’ont pas peur de faire de l’exploration. Si c’est un jour où j’ai envie de vitesse dans les rivières et les bayous, avec des virages serrés, ou de m’entraîner en slalom entre les bouées avec le RXP-X 300, j’appelle mes passionnés d’adrénaline pour les inviter à s’amuser avec moi.

Endroit favori pour faire de la motomarine?
Honnêtement, c’est plutôt difficile de choisir un seul endroit, surtout après avoir fait de la motomarine dans tant d’États différents l’année dernière. Je retiens surtout trois endroits : les Bahamas, le Texas et la Floride.

Endroit de rêve pour faire de la motomarine?
Ma liste de places incontournables est très grande, mais je dois dire que mes deux endroits préférés pour l’année à venir sont le lac Powell et Porto Rico.

Décrivez votre vie hors de l’eau?
Je suis aussi active sur terre que sur l’eau. On ne sait jamais où me trouver : au volleyball de plage à 2 contre 2 ou en vol vers les montagnes pour faire de la planche, je suis toujours en train de bouger.

Mon accessoire Sea-Doo indispensable?
Pour moi, le bidon de carburant est indispensable. Mes randonnées se font parfois sur plus de 100 miles. En apportant du carburant supplémentaire sur mon Sea-Doo, je peux prolonger la journée et les émotions.

Une innovation que j’aimerais avoir sur un Sea-Doo?
Ça serait fantastique si un Sea-Doo pouvait faire un sillage assez gros pour apprendre ou même pratiquer le surf. Peut-être un stabilisateur ou un dispositif ajouté pour créer un sillage.

Endroit favori pour manger?
Oui, je suis un peu gastronome. J’aime les petits bistrots qui n’ont l’air de rien, mais qui sont pleins de saveurs. Si je devais choisir un endroit où j’aime aller quand je suis en Sea-Doo, je dirais que c’est le Top Water Grill. Le menu est varié et délicieux, et la vue est magnifique lorsque vous êtes à table sur le quai. Les quais flottants pour motomarines de ce restaurant sont également un atout.

Premier artiste qui retentit des haut-parleurs de votre Sea-Doo?
Je fais une liste de lecture pour chacune de mes différentes activités. Il y a un groupe qui me vient à l’esprit et qui apparaît généralement au moins une fois dans chaque liste de lecture : Journey. Journey est capable de faire vibrer n’importe quel type de public.

Célébrité ou personne avec qui vous aimeriez faire de la motomarine?
J’aimerais vraiment faire de la motomarine avec Will Smith. Je crois qu’on aurait un plaisir incroyable. Sa façon de penser et ses vues sur la vie inspirent beaucoup de personnes, y compris moi-même. Il n’a pas peur de la vitesse, ni de sortir de sa zone de confort. L’une de ses citations que je préfère et avec laquelle je suis totalement d’accord, c’est « La peur tue votre capacité à voir la beauté ». Je m’efforce de ne pas laisser la peur m’empêcher de faire quoi que ce soit. Je sais qu’elle est passagère et que la beauté se trouve de l’autre côté de la peur. Pour couronner l’image, j’imagine les rires que nous aurions en plaisantant sur l’eau, ce serait vraiment un plus.